NICOLAS SARKOSI ET LA TRAGEDIE !!!

 

TRAGEDIE 


C’est le Président Nicolas Sarkosi qui visite une école primaire.

Le professeur, très honoré, a demandé au Président s’il voulait bien mener la discussion autour du mot "tragédie."

Alors l’illustre meneur demanda à la classe un exemple de "tragédie. "

Un petit garçon se leva et proposa : 

– " Si mon meilleur ami, qui vit dans une ferme, était en train de jouer dans le champ et qu’un tracteur lui roule dessus et le tue, ce serait une tragédie ".


–  " Non", dit Sarko, "ce serait un accident. "


Une petite fille leva la main : 

– " Si un incendie détruisait les millions de livres de la Bibliothèque Nationale, ça serait une tragédie. "


– " Je crains que non", expliqua le Président. "C’est ce qu’on appellerait une grande perte. "


Le silence se fit dans la salle. Aucun autre enfant ne se porta volontaire.

Nico chercha dans la salle.

– " N’y a-t-il personne ici qui puisse me donner un exemple de tragédie ? "

Finalement, au fond de la salle, un petit garçon leva la  main…

D’une voix calme il dit : 

– " Si l’avion présidentiel vous transportant était frappé par un "tir de missile ami" et était complètement désintégré, ça serait une tragédie. "


– " Formidable !" s’exclama Nicolas."C’est exact. Et peux-tu nous dire pourquoi ce serait une tragédie ? "

– " Eh bien", dit le garçon, "il faut bien que ce soit une tragédie, car ce ne serait certainement pas une grande perte, et probablement pas un accident non plus !"

 

Cet article a été publié dans Blagues. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s